L’oeuvre au noir Installation

La Région de Chateauvillain était réputée depuis le 15 ième siècle pour la métallurgie du fer, utilisant les deux rivières de l ‘Aube et de l ‘Aujon. Le minerai était fondu dans des fours, puis lavé dans la rivière. Le résidu de la fonte se nomme la crasse, morceaux noirs et brillants comme du verre que l on trouve encore dans le sol à Marmesse. La lavoir de Marmesse servait à laver le linge mais aussi le minerai.

Le lavoir de Marmesse a la forme d’un bassin de jardin iranien, rectangle de pierre traversé d’un courant d’eau. L ‘eau se reflète sur les murs.
En hommage à l ‘histoire du minerai, un plafond suspendu de “crasse” recueillie par les habitants fera écho eu rectangle d’eau, défiant les lois d’apesanteur (lourdeur suspendue, feu au dessus de l ‘eau), la pièce évoquera aussi la première étape alchimique appellée oeuvre au noir, fusion du fer, de la poudre et du sel, sous le signe de la calcination et du noircissement.
Une exposition sur l histoire du minerai sera montrée dans l ‘église de Marmesse.

Qui ?

Alice Schÿler Mallet

(Etats-Unis)
Alice Schÿler Mallet est plasticienne et commissaire d’exposition. Son travail plastique tourne autour de questions concernant, le corps, l‘espace, la charge de certaines matières et leur rayonnement dans le corps et l‘espace, la fonction des matières et leur utilisation ; Elle détourne (...)

Quand ?

Où ?

Lavoir de Marmesse

N 48° 3.216 - E 4° 54.638
Rue des Étangs à Marmesse
52120 Châteauvillain
Champagne-Ardenne
France

Autres oeuvres