Alice Schÿler Mallet

(Etats-Unis)

Alice Schÿler Mallet est plasticienne et commissaire d’exposition. Son travail plastique tourne autour de questions concernant, le corps, l‘espace, la charge de certaines matières et leur rayonnement dans le corps et l‘espace, la fonction des matières et leur utilisation ; Elle détourne volontiers certains matériaux pour produire décalage et trouble. Elle s‘intéresse naturellement aux phénomènes lumineux, à la mémoire et à toute énergie pouvant prendre forme, toute invisibilité se matérialisant physiquement. Elle utilise des mediums tels que la video, le textile, la photographie, la peinture, ainsi que des matériaux de construction tel que le goudron , les billes de verre réfléchissantes, ou des matériaux anti- dérapants, des matériaux de récupération (filets de pêche) ou bruts (coton, dentelle, ect) pour créer des installations en rapport avec les lieux et leur histoire.

Elle a exposé son travail entre autres dans les galeries Avivson , Mamia Bretesche à Paris, Klaus Strickner à Vienne, la Galerie de Mandal en Norvège, le Centre d’art de Malmö en Suède, la galerie Lec tic tic à Nouméa ainsi qu ‘à Mexico, Dubaï et divers festivals et manifestations à Paris et en Normandie (DIVA, Video Appart, Journées du Patrimoine, Mois de l ‘image, ect.)

Sa recherche de commissaire la pousse vers l ‘interdisciplinarité, faisant se réunir plasticiens, scientifiques, critiques, historiens, musiciens, architectes, urbanistes, paysagistes, cinéastes, performers... Elle invite des personnes à venir étudier un sujet, un endroit ou une période historique sous des angles d’appréhension différents, à partager leurs expériences et trouver de nouvelles grilles d’analyse concernant le paysage, l’architecture, le patrimoine, la mémoire et le rôle de l ‘artiste dans ces différents lieux. Les évènements créés sont ainsi à la limite de la fiction et du documentaire, en lien avec les habitants et les espaces, ouverts à des interprétations multiples mais ancrés dans des contextes.

Site Internet :

Quand ?

De l’oubli…

Dans les dernières séquences de son film "La honte" (1968), Ingmar Bergman fait dire à l’un de ses personnages : "je me souviens que je dois me souvenir de quelque chose d’important mais j’ai oublié quoi". Quelques années plus tôt, Georges Bataille écrivait : « Nous ne pouvons nier que l’humanité présente a égaré le secret (...) de se donner à soi-même un visage où elle pût reconnaître la splendeur qui lui appartient » ("La part maudite", 1949).

et de la trace (...)

à la Maison Laurentine (église de l’Assomption si temps pluvieux)
Entrée libre 20h : concert musique indienne
Moods Live 21h : cinéma
2 films de Alice Schÿler Mallet (New York / Paris / Dieppe)
Le Projet Orchidée
en collaboration avec Chen Hungyi (Taiwan)
Sewan Akey 22h : soupe chaude autour du (...)

Maison Laurentine
15 rue du moulin
52210 Aubepierre-sur-Aube
France

Le musée des Regards ne s’intéresse pas à la vérité supposée des êtres mais à leurs mystères. Et ces mystères doivent demeurer intacts, quoi qu’il advienne.
Comme son nom l’indique, le 4ème Opus de la manifestation « d’abord les forêts » mettra en avant la notion de regards.
Regards venus d’ici et d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui, regards intimes, intérieurs, sur soi-même, les autres, la nature et le monde.
(...)

Maison Laurentine
15 rue du moulin
52210 Aubepierre-sur-Aube
Francia

Nous souhaitons convier les visiteurs à découvrir des parcours dans l’art contemporain, à se perdre et se trouver dans les différentes explorations et visions que proposent les artistes.
Il s’agit de comprendre les enjeux des différentes approches artistiques : cette compréhension permet de se (...)

Maison Laurentine
15, rue du Moulin
52210 Aubepierre sur Aube
France